La légende Piratek du Duizomad

La malédiction du vaisseau

Dessin de la malédiction de duizomad piratek
Lorsque la nuit est pleine, et le ciel menaçant de brume, et que l'odeur du sel emplit l'air... Alors, si par mégarde vous apercevez des voiles sanglantes fendre le ciel... Sachez que pour vous, jamais plus le soleil ne se lèvera."
Duizomad, la légende Piratek
connue de tous les marins

Un navire qui pourfend les flots mieux que le Black Pearl

Le Duizomad est un bateau qui date de 1850. Initialement, c’était une frégate du gouvernement britannique qui servait au marché des épices. Elle faisait la traversée du Pacifique, de Rio à Palma chaque année durant l’été Indien. Il était alors connu pour sa rapidité légendaire. En effet, la technique ayant été utilisée pour fabriquer le bastingage c’était inspirée des navires vikings. Tout cela lui conférant donc une allure inégalable. 

Mais en décembre 1879, le très célèbre pirate Duizomad, qui s’intéressait beaucoup à ce navire, décide de l’aborder.
Durant une sombre nuit menaçante, prenant avantage de la brume qui avait envahie les flots… Duizomad et ses pirates s’ abordent le navire. Et ils massacrent cruellement tout l’équipage. Ce fut un tel bain de sang que les voiles, à l’origine blanche, furent à partir de ce jour d’une teinte écarlate.
Duizomad va alors récupérer les crânes des cadavres de l’équipage et les suspendre à sa proue, en guise d’avertissement pour tous ses ennemis. 

A partir de cette époque, Duizomad et son navire vont donc devenir le cauchemar de tous les marins dans le Pacifique. Tuant, pillant et terrassant tous les navires qui passeront son chemin. On disait que, si, durant les nuits brumeuses, on apercevait des voiles d’un rouge sang, alors, jamais le jour ne se lèverait.

Une terrifiante légende était née. 

cachalot sauvé par les actions de duizomad piratek

Comment la légende du Duizomad inspire les Piratek

Pour être les dignes successeur du sanguinaire feu capitaine, nous avons donc décidé de nommer notre bateau Duizomad.

Depuis le rachat du bateau en 2005, nous parcourons les flots avec notre équipage de pirateks, mi-marins et mi-chercheurs. Nous punissons les hommes du courroux des océans. 

Nous ne sommes pas armés, nous ne sommes pas sanguinolents. En effet, nous abordons uniquement les bateaux des braconniers, sans violence. Et nous nous attachons au mât afin de leur faire cesser leur activité de manière non violente.

Pour ce qui est de la recherche, nous pratiquons des tests et des analyses à travers tout le globe. L’objectif :analyser les divers impacts de la pollution sur le milieu marin.

Voilà, en quelques lignes, nos actions. 

Convaincus ?

Rejoignez nous à bord !

Fermer le menu